Bébé OMQ deviendra grand !

Mis à jour : 28 mai 2019



Salut les loulous, ça fait un bail depuis le dernier article que nous avons publié.

Le temps file à une vitesse très étonnante. Je ne vais pas entrer dans les détails de la « subjectivité du temps » mais le temps a des vertus schizophrènes assez particulières.

Du caaaaaalme, je m’explique.

D’une part, obtenir une victoire (un contrat, des papiers, des prix...) nous donne l’impression qu’il faut une éternité pour y arriver mais, d’autre part, on vient de terminer notre 1ère année de travail acharné tous les 3 et on a l’impression que c’était hier.

Bref. C’est la vie. Profitons-en.


Notre idée de concept a éclos en avril 2016 mais notre 1ère année a véritablement commencé en novembre 2016 lorsque nous avons intégré l’incubateur EntrePrism, créé et soutenu par HEC Montréal.

C’est un programme de 8 mois, avec une graduation en juin 2017. Et ouais, OMQ est diplômé d’HEC Montréal les loulous.

EntrePrism est surtout un programme ouvert à tous ceux qui ont un vrai projet et l’envie de le mener à bien. Et c’est rare à Montréal ! Je parle bien sûr du programme.


Car oui, être sous statut de résident temporaire rend l’accès à certains programmes complexe quand on veut entreprendre au Canada. Ce n’est pas la philosophie d’EntrePrism qui considère qu’un entrepreneur ne se définit certainement pas par ses papiers mais par sa personnalité, sa vision, son équipe et puis, aussi mais accessoirement, par son projet.

Oui mais c’est quoi un entrepreneur selon EntrePrism ? Et ben, y’a qu’à recueillir les témoignages de ceux qui ont suivi le programme 2017.


Si après avoir visionné cette vidéo, vous êtes comme moi, avec la banane avec les derniers mots de notre Clarisse nationale c’est que vous avez compris qu’OMQ est parti pour durer !

« Alors bon.

Bon, oui et voilà quoi ! Pourquoi intégrer un incubateur ? Ca sert à quoi ? Si ton projet est bon, pourquoi aller dans ce truc-là ? Ca te prend du temps, tu dois remplir des critères, faire des présentations, assister à des cours que tu as déjà faits en Ecole de Commerce,…. »

Sans plus tarder, la réponse en vidéo:


En gros, vous l’aurez compris, l’union fait la force. Se lancer seul en affaires est un pari que très peu gagne.  

« Alors bon.

Oui, mais pourquoi EntrePrism et pas un autre incubateur ? Y’en a des centaines à Montréal ! [Des dizaines, pour sûr. ndlr]

Pourquoi intégrer un incubateur d’une école de commerce alors que tu connais déjà tout ? Pourquoi pas aller dans un incubateur d’ingénieurs ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? Blablabla »

Et bien, avant de vous laisser écouter les entrepreneurs d’EntrePrism répondre à ces questions, précisons une chose : EntrePrism était - et peut-être est - le seul incubateur qui accueillait les immigrants. Si l’on ajoute à cela la renommée d’HEC et son réseau d’affaires, les recommandations par des amis d’y aller, et bien, nous n’avons pas hésité une seconde.

Pitcher notre projet pour la 1ère fois devant un jury aguerri et être accepté à l’unanimité, alors que la sélection était rude, nous a donné le coup de pouce nécessaire et suffisant pour réellement nous lancer à fond.


#startup #entreprism #incubateur #foodtech